En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de vous proposer un service de meilleure qualité. Vous pouvez en apprendre plus en cliquant ici

AllerAccessibilité
Centre d'aide

C/deux (Grands Ensembles) (Volume 40)

Épisodes 196 à 200

0 étoile sur 5 (0 avis)

De Vincent LABAYE

Lu par Fabrice MILLON

Édité par Conspiration

Tout public

Version

Durée 22mn

Voix & effets sonores

Écoutez un extrait

Prix éditeur 0 € 99

  • Téléchargement
  • Fichier MP3
  • Haute Qualité
  • Sans DRM
Ajouter au panier

Voir les conditions d'achat

Partagez la fiche de ce livre audio Facebook Twitter E-mail

Présentation du livre audio

2006. Franck amorce un week-end comme les autres, si ce n'est que son voisin s'est lancé dans d'assourdissants travaux… Le bruit se fait rapidement insupportable, puis l'affaire se généralise et tout devient souffrance, du vacarme sourd du ventilateur de son ordinateur au flot ininterrompu des nouvelles… Désespéré, Franck va opter pour une solution radicale, qui sera tour à tour perçue comme un acte effectué sous l'emprise de la folie, ou une tentative contre-nature de gagner en liberté.

Grands Ensembles, vaste épopée contemporaine et intimiste, est traversé par les signes d'une époque dépourvue de projet et témoigne de l'ambiguïté de l'instinct de vie à l'aube du XXIième siècle.

Sommaire – Semaine 40 :

  • Épisode 196 : Ce fut dans ces conditions que germa l'idée d'un nouveau livre.
  • Épisode 197 : Lorsque Franck ouvrit les volets de la bergerie, le soleil était haut et inondait la petite vallée qui s'étendait à ses pieds.
  • Épisode 198 : De part et d'autre de sa propriété, d'une quinzaine d'hectares, s'étendaient sur les flancs des montagnes les forêts domaniales, gérées par l'Office National des Forêts.
  • Épisode 199 : Franck n'avait aucune envie d'enfiler ses fausses lunettes, sa casquette, de monter dans sa voiture pourrie et de partir pour au moins trois heures d'expédition.
  • Épisode 200 : Le soleil était haut quand le chemin emprunté s'avéra dangereux. À flanc de coteau et constellé de petits cailloux, il se rétrécissait. S'il continuait, la moindre erreur pouvait entraîner sa chute dans ce ravin que rien n'arrêterait sur une bonne dizaine de mètres.

En apprendre plus

Ça pourrait aussi vous plaire

Avis

Commentaire

Vous avez adoré ? Détesté ? Dites-nous tout !

Pour laisser un commentaire, connectez-vous à votre compte Book d'Oreille.

Je me connecte

Les avis des audiolecteurs 0 étoile sur 5 (0 avis)