En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de vous proposer un service de meilleure qualité. Vous pouvez en apprendre plus en cliquant ici

AllerAccessibilité
Centre d'aide

Les femmes savantes

0 étoile sur 5 (0 avis)

De Molière

Lu par Michel BOUQUET et 3 autres

Édité par La Compagnie du Savoir

Tout public

Version Adaptation

Durée 1h32mn

Voix & musique

Écoutez un extrait

Prix éditeur 5 € 95

  • Téléchargement
  • Fichier MP3
  • Haute Qualité
  • Sans DRM
Ajouter au panier

Voir les conditions d'achat

Partagez la fiche de ce livre audio Facebook Twitter E-mail

Présentation du livre audio

Les femmes soulèvent à chaque époque - croyant l'inventer - la querelle de l'égalité des sexes, qui dure en vérité depuis que le monde est monde. Dans 'Les femmes savantes', Molière s'attaque cependant moins au beau sexe qu'aux cuistres des deux bords. Si Bélise ou Philaminte revendiquent un savoir qui leur encombre la langue sans leur pénétrer l'esprit, l'art et la science de Trissotin se résument également à un ridicule jargon mondain. Trissotin et trissotines : renvoyés dos à dos, enfin à égalité ! Avec peut-être... sûrement même, l'idée derrière la tête que si les hommes et les femmes sont égaux, ma foi, il en est de plus égaux que d'autres. Les Femmes savantes est une pièce de théâtre en cinq actes et en alexandrins de Molière, comédie de mœurs notamment sur l'éducation des filles, créée au théâtre du Palais-Royal le 11 mars 1672. Avec Michel Bouquet (Trissotin), Pierre Vaneck (Vadius), Maria Mauban (Armande), Jean Deschamps (Clitandre), Catherine Sellers (Henriette), Rosy Varte (Martine), Fernand Ledoux (Chrysale), et 6 autres comédiens. Citations : «Quand sur une personne on prétend se régler, C'est par les beaux côtés qu'il lui faut ressembler.» [ Molière ] - Extrait de Les Femmes savantes «Quand on sait entendre, on parle toujours bien.» [ Molière ] - Extrait de Les Femmes savantes «Je vis de bonne soupe, et non de beau langage.» [ Molière ] - Extrait de Les Femmes savantes «Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage.» [ Molière ] - Extrait de Les Femmes savantes

En apprendre plus

Ça pourrait aussi vous plaire

Avis

Commentaire

Vous avez adoré ? Détesté ? Dites-nous tout !

Pour laisser un commentaire, connectez-vous à votre compte Book d'Oreille.

Je me connecte

Les avis des audiolecteurs 0 étoile sur 5 (0 avis)