En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de vous proposer un service de meilleure qualité. Vous pouvez en apprendre plus en cliquant ici

AllerAccessibilité
Centre d'aide

Concerto à la mémoire d'un ange

4 étoiles sur 5 (1 avis)

De Éric-Emmanuel SCHMITT

Lu par Daniel NICODÈME

Édité par Audiolib

Tout public

Version Texte intégral

Durée 4h55mn

Écoutez un extrait

Prix éditeur 18 € 00

  • Téléchargement
  • Fichier MP3
  • Haute Qualité
  • Sans DRM
Ajouter au panier

Voir les conditions d'achat

Partagez la fiche de ce livre audio Facebook Twitter E-mail

Présentation du livre audio

Journal d'écriture lu par l'auteur.

Quel rapport entre une femme qui empoisonne ses maris successifs et un président de la République amoureux ? Quel lien entre un simple marin honnête et un escroc international vendant des bondieuseries usinées en Chine ? Par quel miracle, une image de sainte Rita, patronne des causes désespérées, devient-elle le guide mystérieux de leurs existences ?
Tous ces héros ont eu la possibilité de se racheter, de préférer la lumière à l'ombre. A chacun, un jour, la rédemption a été offerte. Certains l’ont reçue, d’autres l’ont refusée, quelques uns ne se sont aperçus de rien.
Quatre histoires liées entre elles. Quatre histoires qui traversent l'ordinaire et l'extraordinaire de toute vie. Quatre histoires qui creusent cette question: sommes-nous libres ou subissons-nous un destin ? Pouvons-nous changer ?

La lecture de Daniel Nicodème sert parfaitement l’enjeu philosophique des textes sans jamais sacrifier leur exceptionnelle qualité littéraire.

En apprendre plus

Ça pourrait aussi vous plaire

Avis

Commentaire

Vous avez adoré ? Détesté ? Dites-nous tout !

Pour laisser un commentaire, connectez-vous à votre compte Book d'Oreille.

Je me connecte

Les avis des audiolecteurs 4 étoiles sur 5 (1 avis)

4 étoiles sur 5
bonjour, je trouver ce livre très bien , plusieurs histoir qui ce recoupent j'ai bien aimer, lectur très agréable car très bien lue, Lili Formeaux