En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de vous proposer un service de meilleure qualité. Vous pouvez en apprendre plus en cliquant ici

AllerAccessibilité
Centre d'aide

Passions selon Berlioz

0 étoile sur 5 (0 avis)

De Hector BERLIOZ

Lu par Alain CARRÉ

Édité par Éditions de l'Astronome

Tout public

Version Texte intégral

Durée 1h20mn

Voix seule

Écoutez un extrait

Prix éditeur 12 € 00

  • Téléchargement
  • Fichier MP3
  • Haute Qualité
  • Sans DRM
Ajouter au panier

Voir les conditions d'achat

Partagez la fiche de ce livre audio Facebook Twitter E-mail

Présentation du livre audio

Alain Carré, comédien et metteur en scène, et François-René Duchâble, l'un des plus grands pianistes français de sa génération, ont imaginé, à partir des écrits de Berlioz, un triptyque où sont développés trois thèmes : Trahison, Guérison, Consécration, selon un schéma très romantique représentatif du parcours de Berlioz. Berlioz, musicien révolutionnaire et souvent incompris, Berlioz et son regard souvent féroce sur les hommes, Berlioz voyageur, Berlioz amoureux.

Dans le programme proposé par l'Atelier Lyrique de Tourcoing figurait cette pensée de Roland Barthes, extraite des Fragments d'un discours amoureux : « La passion amoureuse est un délire ; mais le délire n’est pas étranger, tout le monde en parle, il est désormais apprivoisé. Ce qui est énigmatique, c’est la perte de délire : on rentre dans quoi ? ».

René Char nous a dit : « La lucidité est la blessure la plus proche du soleil ».

Peut-être est-ce seulement ainsi dans l’espace créé de l’alchimie des tensions unissant la lucidité sensible du soleil blessé de René Char avec la passion conditionnelle du délire de Roland Barthes que surgit le génie comme unique et nécessaire condition d’être. Pour que par ses deux ailes vole son âme.

L’Atelier Lyrique nous a invité aux trois concerts consacrés aux Passions d’Hector Berlioz. Trois épisodes composés d’extraits choisis dans son immense correspondance (10 000 pages) par Alain Carré qui en a été sans nul doute très lucidement inspiré. Trois concerts mis en scène par les interprétations des pères : Bach, Beethoven et les amis de Berlioz : Chopin, Liszt, Schumann, Verdi.

Les trois passions de Berlioz brûleront en ce document par leur absence mais ce sont elles qui ont brillé tour à tour dans la lumière de chacun de ces trois épisodes de sa vie : Camille Moke qui deviendra Mme Pleyel, Harriet Smithson qu’il épousera et Marie Recio, sa seconde épouse. Elles furent représentées par les sopranos Agnès Mellon, Véronique Gens et Salomé Haller.

Remercions l’Atelier Lyrique de Tourcoing et son directeur artistique Mr Jean-Claude Malgloire de nous avoir permis de saisir les extraits de ces concerts donnés au printemps de l’année Berlioz afin de vous proposer cet enregistrement édité en l’honneur de la commémoration du bicentenaire de la naissance d’Hector Berlioz, le 11 décembre 1803 à la Côte-Saint-André en Isère. La ville de la Côte-Saint-André organise annuellement, à la fin du mois d’août, un festival en son nom.

En apprendre plus

Ça pourrait aussi vous plaire

Avis

Commentaire

Vous avez adoré ? Détesté ? Dites-nous tout !

Pour laisser un commentaire, connectez-vous à votre compte Book d'Oreille.

Je me connecte

Les avis des audiolecteurs 0 étoile sur 5 (0 avis)